Jean Shinoda Bolen : Artémis l’indomptable

Carnets de rêves Edition 3 Comments

Nous assistons à une révolution sans précédent ; partout dans le monde les femmes se lèvent pour leurs droits, ensemble.
Psychanalyste jungienne et célèbre militante américaine, Jean Shinoda Bolen observe attentivement les nouveaux rôles qu’elles se sont assignés pour faire bouger les lignes et changer la société.
L’auteure y voit la marque du réveil d’Artémis, la déesse de la chasse et de la lune, un puissant archétype qui incarne l’indépendance farouche, la capacité à croire en ses objectifs, à vivre et à penser par soi-même.
Pour nous en donner les clés, et nous permettre de nous approprier ses traits psychologiques, ses ressources, ses défis à surmonter, Jean Shinoda Bolen nous guide, grâce à son expertise, à travers des contes, des mythes, des histoires…
Il existe en chaque femme un esprit indomptable qui lui permet de choisir librement son but, son engagement, et de s’y consacrer avec habileté et détermination !
Nous avons toutes rendez-vous avec Artémis !

Le Courrier du Livre éditions, juillet 2018, 304 p.

Comments 3

  1. Oui, cette femme est remarquable : psychiatre, analyste jungienne, professeure de psychiatrie clinique à l’Université de Californie, féministe et militante Jean Shinoda Bolen casse les codes des “valeurs féminines” confondues avec la “com”, l’émotif et le sentimental. Là, Artémis restitue la part active, combattante et transformatrice des femmes.

  2. Michèle j’ai compris en relisant vos articles ce qui faisait résonnance avec vos écrits ici… je vous écris un mot. merci pour ces partages

  3. À la suite de cette invitation faite aux femmes à intégrer Artémis en elles, je suis tenté de dire :
    – Les femmes ont toutes rendez-vous avec l’Androgyne Éternel (l’Ouvert, le Sans nom).
    Et cette “révolution sans précédent” n’est-elle pas celle à laquelle, il y a deux mille ans, invitait Jésus dans l’Évangile de Thomas – tel que traduit et commenté par Jean-Yves le Loup –  :

    Évangile de Thomas – Logion 22

    « Jésus vit des petits qui étaient au sein. Il dit à ses disciples :
    – Ces petits qui tètent sont semblables à ceux qui entrent dans le royaume.
    Ils lui dirent :
    – Alors en devenant petits, nous entrerons dans le royaume…
    Jésus leur dit :
    – Lorsque vous ferez le deux un et que vous ferez l’intérieur comme l’extérieur, l’extérieur comme l’intérieur, le haut comme le bas, lorsque vous ferez du masculin et du féminin un unique, afin que le masculin ne soit pas un mâle et que le féminin ne soit pas une femelle, lorsque vous aurez des yeux dans vos yeux, une main dans votre main, et un pied dans votre pied, une icône dans votre icône, alors vous entrerez dans le royaume. »

    Dans son commentaire, Jean-Yves Leloup précise que :

    « Le thème de l’androgyne revient souvent chez les gnostiques, il symbolise l’intégration des polarités masculines et féminines : rigueur et tendresse, intelligence et amour, force et douceur. Il décrit l’être humain dans sa totalité. »

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.