Lisa Kristine : l’esclavage moderne

Carnets de rêves Video Leave a Comment

  Une estimation prudente nous informe qu’il y a aujourd’hui plus de 27 millions d’esclaves dans le monde.
[…] En Inde et au Népal, on m’a fait découvrir les fours à briques. Cette effarante et étrange vision m’a donné l’impression d’entrer en Egypte ancienne ou dans l’Enfer de Dante. Plongés dans des températures de plus de 50°C, des hommes, des femmes, des enfants, des familles entières en fait, étaient couverts d’une épaisse couche de poussière, pendant qu’ils empilaient mécaniquement des briques sur leur tête, jusqu’à 18 à la fois, et les portaient du four brûlant jusqu’à des camions situés à des centaines de mètres plus loin. Accablés par la monotonie et l’épuisement, ils travaillent en silence, répétant cette tâche encore et encore pendant 16 à 17 heures par jour.
[…]

On estime qu’il y a plus de 4 000 enfants esclaves au lac Volta, le plus grand lac artificiel du monde.
[…] Les enfants sont enlevés à leurs familles et exploités et disparaissent, et ils sont contraints de travailler durant des heures sur ces bateaux sur le lac, alors même qu’ils ne savent pas nager. […]
 Les filets de pêche se prennent souvent dans les maigres branches d’arbres immergées dans le lac Volta et des enfants épuisés, effrayés, sont jetés dans l’eau pour détacher les lignes. Beaucoup d’entre eux se noient.

— Pendant ces deux dernières années, la photographe Lisa Kristine a voyagé dans le monde pour faire un reportage sur les réalités cruelles et insupportables de l’esclavage moderne mettant ainsi la lumière sur la situation désespérée de 27 millions de personnes dans le monde.

source : TED


Traduction française : Sirika YONG
Relecture : Elisabeth Buffar

Comments 0

  1. Difficile de dire “j’aime” à l’évocation d’une telle réalité, mais un grand merci pour le fait d’en parler !

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.