Agitation

Carnets de rêves Humeur du jour Leave a Comment

olddoorSur le chemin vers soi, il nous est parfois demandé de fermer momentanément la porte à ce qui se présente de l’extérieur.
Le risque est parfois grand, en effet, que la dispersion n’entraîne un tel degré d’agitation que nous ne saurions la canaliser.
La sagesse demande donc que l’on cesse de courir après ce qui, finalement, nous empêche de nous mettre au travail ; et les sollicitations sont multiples : on a toujours mille et une choses à faire… et puis, il y a ces opportunités que l’on ne veut surtout pas laisser passer… Ah, oui, on s’essaierait bien aussi à cette  technique dont on vient de nous parler…
On se penchera sur soi demain, oui demain. Demain est un bon jour. Voilà. On s’y mettra sérieusement demain.

Fermer la porte… c’est parfois ce qui nous est demandé en effet. Mais auparavant, on aura pris soin d’embrasser du regard cette agitation et de prendre le temps nécessaire pour observer où elle se situe et ce qu’elle génère dans notre corps. Cela nous permettra, dans le même temps, de mesurer l’intense activité du mental qui s’essayait — en pure perte — à gérer tout cela.

Et quelque chose nous souffle qu’en effet, fermer la porte est peut-être la solution. Ce que l’on fait… Juste pour voir.
La respiration s’amplifie et, de façon toute naturelle, le calme s’installe. Et pour un temps l’on est, tout simplement, dans le silence et la paix retrouvés.

— Michèle Le Clech

Comments 0

  1. Serions-nous à la fois l’être sage qui a laissé derrière lui les agitations du monde (celui qui est, tout simplement,…) et l’homme ou la femme que cet être sage peut aider dans son travail au quotidien ?

    Yi King :
    17. Souei / La Suite
    Six en haut signifie :
    Il rencontre une ferme allégeance et s’y trouve encore lié.
    Le roi le présente à la montagne occidentale.

    Il s’agit d’un homme qui, en ce qui concerne sa propre personne, a déjà laissé derrière lui les agitations du monde, un très grand sage par conséquent. Mais voici que survient à sa suite quelqu’un qui le comprend et ne le laisse pas aller. Le sage revient donc une fois encore dans le monde et aide cet homme dans son travail. Ainsi prend naissance un lien de nature éternelle.
    ( http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?l=Yijing&lang=fr&no=17 )

    1. Post
      Author
  2. Bonjour, J’aborde votre blog via Marion Woodman qui m’a tant interpelé dans mon cheminement à propos de la féminité dans ma fratrie, obésité,anorexie puis dans ma famille via ma plus jeune garçon manqué, mon ainée obsédée de la perfection.
    Coïncidence que votre post sur l’agitation. Je décide de plonger ce week-end dans la Pleine conscience.
    Je profiterai aussi de vos traductions des interviews de Marion. Merci de les offrir au net.
    André

    1. Post
      Author

      Il me reste donc à vous souhaiter un excellent week-end ! De tout cœur.
      — Les traductions qui se trouvent sur le blog sont souvent l’objet d’un travail collaboratif ; j’en profite pour remercier Roger et Nelly pour leur soutien et leur infinie patience !