Véronique Jannot : Dakinis, le féminin de la sagesse

DAKINIS… Derrière ce mot ce cache tout un monde. Le principe Dakini c’est le principe féminin.  Le language Dakini s’entend dans le silence, se lit dans le noir ou dans l’espace.   Ouvrir cette porte , c’est accepter d’entrer dans la dimension de l’impalpable, de l’irrationnel…

Le principe Dakini n’appartient pas qu’aux femmes, de même que le principe masculin n’appartient pas qu’aux hommes. Plus un être devient ouvert et réceptif, plus il se rapproche de ce que l’on appelle : « l’être de sagesse Dakini ».

Kandro Tsöring Chodron, éminente Dakini, qui fut la compagne spirituelle d’un des plus grands maitres bouddhistes de tous les temps,  Jetsun Pema, qui a consacré sa vie au TCV (Tibetan children village) afin d’éduquer  ceux que le Dalai Lama appelle « les graines d’avenir du Tibet »,  Ama Adhe, enfermée dans les prisons chinoises pendant vingt sept ans, Dominique Marchal, première  femme pilote commerciale, qui découvrit le bouddhisme tardivement et s’engagea dans l’humanitaire : des portraits de femmes aussi différents qu’émouvants. Avec la complicité de son guide spirituel, Sogyal Rinpoche, auteur de l’ouvrage Le Livre tibétain de la vie et de la mort, Véronique Jannot nous emmène à la rencontre de ces femmes aux destins hors du commun.
Les rencontrer, les écouter, est un moment inoubliable. En les quittant on se sent grandi, avec le sentiment d’avoir reçu un cadeau de la vie… »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.