Francine Perrot : Terre intérieure

Carnets de rêves Edition Leave a Comment

« Le lecteur devra tenir compte du fait que la mémoire a tendance à reconstituer en partie la réalité, mais, ce faisant, elle la décape et la filtre pour n’en plus laisser apparaître que la “substantifique moelle”, la quintessence qui est, en quelque sorte, notre conte de fées, notre mythe personnelQue ce récit de ma vie, qui résume ma longue expérience, puisse aider ceux de mes lecteurs en recherche de leur vérité à se trouver, c’est mon vœu le plus cher… »

Cet ouvrage, publié à titre posthume et qui rassemble textes et articles inédits, montre bien les deux faces de l’auteure : celle qui dans son « bel âge » n’avait rien perdu de son esprit d’enfance, de ses étonnements, de ses émotions, de ses enthousiasmes et même de ses naïvetés et celle qui luttait avec une patience obstinée pour conquérir et préserver sa terre intérieure et son indépendance d’esprit. Elle nous offre ainsi des récits vivants, émouvants, souvent plein d’humour, parfois tragi-comiques, inscrits dans différentes époques de l’avant-guerre à nos jours mais aussi des textes d’une grande profondeur et d’une sagesse universelle car issue d’une riche et authentique expérience de vie.

A propos de l’auteure

Francine Perrot (1928-2016) est connue comme la traductrice des livres de Marie-Louise von Franz sur l’interprétation des contes de fées.
Elle et son mari, Etienne Perrot, en créant en 1978 les éditions de La Fontaine de Pierre, ont contribué à diffuser la pensée alchimique de Jung et de sa collaboratrice Marie-Louise von Franz. Après la mort de son mari en 1996, elle se consacre à une œuvre plus personnelle, écrit de nombreux textes et un premier livre en 2014, Le Langage imagé des rêves, avant d’entreprendre son autobiographie.

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.