CG Jung : l’ombre

Carnets de rêves Citations, Edition 2 Comments

correspondance_1955_1957Je n’aurais probablement guère été en mesure de formuler le concept d’ombre, si l’existence de l’ombre n’avait été une expérience majeure de ma vie, faite non seulement sur les autres mais aussi sur moi-même.
[…] Mon ombre est, de fait, tellement grande, qu’il m’était impossible de ne pas en tenir compte dans mon projet d’existence, et que je devais même la considérer comme une partie essentielle de ma personnalité, tirer de cette vérité reconnue les conséquences et en assumer la responsabilité.
J’ai dû reconnaître, à travers beaucoup d’expériences amères, que le péché que l’on a ou que l’on est, on peut le regretter, certes, mais non le supprimer.
Je ne crois pas au tigre qui s’est converti une fois pour toutes au végétarisme et ne mange plus que des pommes.
Ma consolation a toujours été Paul qui ne tenait pas pour en dessous de sa dignité d’avouer qu’il portait une écharde dans sa chair.
Mon péché est devenu pour moi ma tâche la plus chère. Je ne m’en décharge sur personne pour ensuite me prendre pour un sauveur qui sait toujours ce qui est bon pour autrui

— C.G. Jung, “Lettre au Dr Theodor Bovet” (9 novembre 1955) in Correspondance 1955-1957, Paris, Albin Michel.

Comments 2

  1. « ……et que je devais même la considérer comme une partie essentielle de ma personnalité…. »
    Jung rejoint ainsi l’affirmation autrefois posée par ses chers alchimistes :
    “In stercore invenitur aurum nostrum – On découvre notre or dans le fumier »

    Et lorsqu’il ajoute : « Mon péché est devenu pour moi ma tâche la plus chère. », me revient en mémoire la fameuse devise alchimique ” VITRIOL”, Visita Intérioram Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem – Visite l’Intérieur de la Terre, en Rectifiant tu Trouveras la Pierre Cachée.
    Cette Rectification à laquelle invite la devise me semble bien correspondre à la “tâche la plus chère” à Jung.

    Nous touchons là aux fondamentaux de la voie de l’individuation, voie de la transformation alchimique, fondamentaux qu’il est sans doute très utile de se rappeler tandis que fleurissent, ici et là, les plus douteuses et alambiquées élucubrations sur l’alchimie et sur des voies de réalisation plus exotiques les unes que les autres.

  2. Commencer par soi, par sa propre ombre, avant de vouloir changer les autres…ou leur prêcher la “bonne parole”…

    Jung avait bien compris où était la tâche la plus urgente et la plus importante…

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.