Elargir le vase

Carnets de rêves Humeur du jour Leave a Comment

art: Shiloh Sophia Mccloud

Ta tâche n’est pas de chercher l’amour, mais de trouver les obstacles que tu as construits contre lui. — Rûmi

Élargir le vase, afin qu’il puisse contenir la douleur qui s’approche. Ne pas fuir, mais lui accorder la liberté d’expression qu’elle espère. Ne pas craindre, surtout, ne pas craindre. S’ouvrir, s’abandonner, jusqu’à ce que ses larmes soient les nôtres…  jusqu’à entrevoir une infime parcelle de la souffrance du monde…

Elargir l’espace de sa tente pour accueillir le cortège de questions, de jugements, de protestations et parfois de colère qui réclament sens et justice, contenir en soi la violence pour qu’elle n’allume pas de nouveaux foyers et ne répande pas d’autres graines ; en appeler au silence pour que les mots ne blessent pas et que les phrases ne soient pas assassines. Les champs ne sont pas faits pour les batailles, mais pour se cultiver et se re-cueillir.

Et demander : de quoi avons-nous réellement besoin ? Serait-ce du remède que des siècles de passions et de luttes armées ont en vain cherché ? Nos cœurs le connaissent pourtant bien ce remède. Les poètes, les artistes, les amants et les mystiques en témoignent depuis toujours… Alors, juste là, dans le silence, on ose regarder les obstacles que nous avons dressés contre lui. Et tandis que le mur s’effondre, pierre après pierre, doucement l’amour emplit l’espace.

_()_
— © Michèle Le Clech

Comments 0

    1. Post
      Author

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.