Robert A. Johnson : émotion, sentiment, humeur

Carnets de rêves Citations, Edition Leave a Comment

He: Understanding Masculine Psychology“Si nous désirons en apprendre plus sur la manière dont sa partie féminine intérieure peut affecter un homme, il nous faut établir une distinction très nette entre l’émotion, le sentiment et l’humeur.
La plupart des gens confondent habituellement ces trois choses. Pour eux, une humeur ne se différencie pas d’un sentiment ou d’une émotion.
Nous devons éviter de faire cet amalgame, car la distinction qui peut être faite entre ces trois expériences peut permettre à un homme d’identifier sa partie féminine et l’aider à percevoir clairement comment elle opère dans la psyché […]

Vous savez ce qui se passe quand un homme est la proie d’une humeur. Tout est coloré par cette humeur. Si, par exemple, “il se lève du pied gauche” — c’est-à-dire d’humeur chagrine — tout se présente sous les pires auspices. Avant même d’avoir lu le journal, il sait que la bourse est à la baisse. Il n’a pas besoin de regarder à travers la fenêtre pour savoir qu’il pleut.
Il est persuadé que tout va de travers et, si ce n’est pas le cas, il s’arrange pour qu’il en soit ainsi. Il imprègne la réalité extérieure de l’humeur dont il est prisonnier. Cette humeur tend à affecter les autres et, s’ils ne se rendent pas compte que cela vient de lui, sa femme et ses enfants sont vite énervés ou chagrinés eux aussi.
Cela est particulièrement vrai pour sa femme, car elle pense que, d’une certaine manière, elle est responsable de la mauvaise humeur de son mari.
Qu’est-ce que j’ai encore fait ? se demande-t-elle. L’idée que son époux puisse penser qu’elle est coupable ne l’aide pas vraiment. Dans son désarroi, il se peut qu’elle fasse toutes les choses qu’elle devrait éviter — comme par exemple agresser son mari avec son animus (son propre côté masculin). Elle se sent en quelque sorte obligée d’ouvrir une brèche dans sa mauvaise humeur, et de l’atteindre par delà son masque pour découvrir ce qui se passe réellement.
Naturellement, cette tentative ne fait qu’empirer les choses et débouche généralement sur une bataille frontale entre la femme, triste à cause de l’homme, et l’homme en colère contre la femme. C’est un des combats le plus destructeur qui soit entre le côté féminin d’un homme et le côté masculin d’une femme car ils sont tous les deux totalement possédés. Et c’est dans de tels moments que les pires excès sont à craindre.
Mais tout peut se dérouler autrement si la femme arrive à ne pas perdre de vue que ce n’est pas sa faute si son mari est “de mauvais poil”. Sa mauvaise humeur est son problème à lui, et si elle parvient à se tenir à l’écart pendant un moment (en évitant soigneusement de se sentir coupable) il finira bien par en sortir.”

— Robert A. Johnson, He: Understanding Masculine Psychology

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.