Clarissa Pinkola Estes : la force vitale

Carnets de rêves Citations Leave a Comment

La Danse des grands-mèresLes arbres-filles

“Chaque arbre possède sous la terre une version première de lui-même. L’arbre vénérable abrite un “arbre caché” souterrain, constitué par un réseau de racines qui s’abreuvent en permanence à des eaux invisibles.
A partir de ces racines, l’âme cachée de l’arbre fait monter l’énergie afin que sa vrai nature, sage et audacieuse, puisse s’épanouir au dessus du sol. Il en va de même avec l’existence d’une femme. Malingre ou flamboyante, quel que soit l’état dans lequel elle se trouve en surface, il y a en dessous d’elle une “femme cachée” qui entretient l’étincelle d’or, cette énergie éblouissante, cette source d’âme qui ne tarit jamais.
La “femme cachée” tente toujours de faire remonter cette force vitale à travers le sol aveugle pour nourrir sa partie haute et le monde à sa portée. Ses périodes d’expansion et de réinvention dépendent de ce cycle…
Avez-vous jamais aimé un arbre ? si vous avez aimé un arbre ou une forêt, vous savez que certains arbres, même dans les pires circonstances, surprennent tout le monde, et sont là pour témoigner de leur retour à la vie. L’étincelle d’or, une fois encore…”

— Clarissa Pinkola Estes, La Danse des Grands-mères

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.