Un  rendez-vous  avec  soi

Dreamwork

Pour en savoir plus
Conversation autour des rêves

Les rêves sont des produits de l’âme inconsciente ; ils sont spontanés, sans parti pris, soustraits à l’arbitraire de la conscience.
Ils sont pure nature et, par suite, d’une vérité naturelle et sans fard ; c’est pourquoi ils jouissent d’un privilège sans égal pour nous restituer une attitude conforme à la nature fondamentale de l’homme, si notre conscience s’est éloignée de ses assises et embourbée dans quelque ornière ou quelque impossibilité.

— CG Jung, L'Âme et la vie

Le travail

Le travail sur les rêves (dreamwork) vise à prendre soin de soi  intérieurement ; il invite à se tourner vers l’âme, à se mettre à son écoute pour accueillir celui ou celle que l’on est vraiment. Et l’on prend soin de cultiver ce qui demandera un jour à fleurir et à porter fruit.

Ce travail ne repose pas sur une analyse ni une interprétation qui s’appuieraient sur des significations toutes faites : les rêves sont uniques,  propres à chaque individu et, en ce sens, il s'agit de partenariat, de co-création. De ces histoires, que l’on dit (à tort) sans queue ni tête, se dégage alors un autre regard sur vous-même.

Dans un espace paisible qui se prête aux confidences, et dans une approche avant tout bienveillante, nous nous relions à la Nature, la vraie, la vôtre, sans s’attarder inutilement sur ce qui ne va pas, épousant plutôt le rythme des rêves, attentifs aux possibilités qu'ils recèlent.

Au fil des séances et des rêves, nous découvrons ce que j’appelle le jardin de l’âme dans lequel nous avons si peu l’occasion de nous promener et de nous ressourcer, les modes de vie passés et présents en ayant depuis si longtemps condamné l’accès.

Au rythme de chacun, nous pénétrons toujours plus profondément dans ce monde intérieur et, dans le plus grand respect, nous allons à la rencontre de ces parcelles d’âme, blessées, réprimées, négligées ou frappées d'interdit, qui demandent à être accueillies.


Les séances

Les séances ont naturellement lieu au rythme qui convient le mieux au rêveur.
Elles peuvent être mensuelles, bi-mensuelles ou hebdomadaires.
Elles sont individuelles et se déroulent en face-à-face (*) ; leur durée est d’environ une heure.
Entre les séances, je vous invite à tenir un carnet de rêves, le but étant d’y consigner les rêves avec le plus grand soin (les illustrer peut aussi être très enrichissant).
Noter quelques mots sur les événements qui ont pu marquer le quotidien peut aussi s’avérer fort utile.

Une séance commence par la récolte des associations qui vous viennent à propos des éléments du rêve que vous souhaitez partager puis, dans un dialogue emprunt de respect et de bienveillance, chaque image, chaque symbole vous offrira la possibilité de faire l’expérience de ce monde de l’âme avec ses tempêtes, ses passions, ses souffrances mais aussi ses trésors et sa beauté.
Cheminer vers la liberté d'être, tendre davantage vers la totalité de celui ou de celle que l'on est, c’est ce que à quoi les images nous invitent.

Pour convenir d'un rendez-vous et (re)prendre contact avec vous, vous pouvez me joindre à :
• Michèle Le Clech
contact@carnetsdereves.eu

(*) En cas d’impossibilité à vous déplacer, n’hésitez pas à me contacter. Un accompagnement à domicile, ou des séances par Skype peuvent éventuellement être mises en place.

DreamworkLa rencontre avec soi


Féminin • Masculin

A la recherche de l’équilibre entre les deux grands principes qui meuvent le monde

Ombre

Les retrouvailles avec nos morceaux d’âme éparpillées

Témoignages

Nous sommes loin d'imaginer les richesses véhiculées par les rêves, images de l'inconscient.C.

Cette voix d'introspection m'a tout de suite séduit car un rêve n'appartient qu'à la personne, à un instant T, et délivre un message qui n'appartient qu'à cette personne et à sa condition.
J'ai commencé ce travail vers la trentaine pour me permettre de vivre mieux, trouver un bol d'air pour libérer l'oppression qui me tenait ; une première phase, loin des plus confortables, m'a libéré d'un tas de complexes et de projections qui parasitent sans relâche la vie de tous les jours et surtout empoisonnent nos rapports avec autrui. 

Et puis une deuxième partie, beaucoup plus intéressante et précieuse pour un homme : l'intégration de l'Anima... même si je n'en suis qu'à l'approche. Ce travail me permet de considérer l'existence d'héritages, familial et collectif  (qui, la plupart du temps vécus inconsciemment, peuvent freiner d'une façon dangereuse l'évolution et le développement d'un individu). Il me permet aussi de rassembler autant de pièces d'un puzzle qui symboliseraient chacune une part de moi-même pour, petit à petit (c'est un long chemin) parvenir à devenir entier, se connaître et s'habiter tel que l'on est réellement, trouver sa propre essence... rassembler tous ces éléments est possible en prenant contact avec sa propre Anima.
C'est devenir bienveillant et moins dans le jugement (souvent négatif) envers soi-même et donc bienveillant envers les autres. C'est tout simplement devenir un homme qui sera juste à sa place car, intérieurement, il aura réuni les morceaux, voire les opposés.
C'est un travail qui demande une très grande honnêteté envers soi-même, dans le dialogue avec l'analyste et avec l'inconscient ; on est loin de se douter de la puissance de ce dernier : regardons le désordre autour de nous, de nature psychique ou autre...
Le rêve est la matière première d'un seul individu (et d'un seul) et pour cela il est important et respectueux de le considérer, voire de l'honorer.
Il ne s'adresse qu'à soi-même.
Il est simple alors de comprendre que chaque individu porte en lui les problèmes et les solutions...
Mais c'est un travail qui ouvre bien plus large les facultés d'un homme à vivre dans et avec son temps.

Grâce à ce travail, je suis en lien avec moi-même, je suis vraiment entre moi et moiH.
Ces séances avec Michèle sont des moments privilégiés qui m'apportent le plus grand réconfort. Grâce à ce travail, je suis en lien avec moi-même, je suis vraiment entre moi et moi.
Lorsque j'ai des doutes, j'essaie de plonger au plus profond de moi et de ressentir ce dont j'ai vraiment besoin.
Les rêves révèlent des vérités que je n'aurais jamais soupçonnées. Ils me permettent de mieux appréhender la vie et d'être plus sereine.
Après chaque séance, je me sens comme apaisée, vraiment en phase avec moi-même. Il n'y a plus de jugement, de petite voix qui me parasite. C'est juste un moment magique où je me sens vraiment bien.
Mon corps tout entier est détendu, mon visage est souriant. Je ressens comme du bonheur à l'intérieur de moi !
Merci Michèle pour tous ces moments si précieux !

Quelques précisions


En savoir plus

Parce que nous ne connaissons pas l’histoire qui se joue à l’intérieur de nous — et qui sous-tend pourtant la plupart de nos actions —, nombre d’entre nous font régulièrement face aux mêmes difficultés.
Le rêve est un aperçu de cette « plus grande histoire ». Il offre des indices de taille qui nous permettent de prendre conscience des schémas qui se répètent, et ouvre la voie à ce que nous sommes vraiment.

Le rêve tend à rétablir notre équilibre intérieur ; les histoires que nous récoltons au réveil, et qui nous paraissent sans queue ni tête, sont pourtant le reflet de notre univers personnel (parfois aussi du collectif).

L’étude des rêves se fait à partir des associations du rêveur, de l’amplification du matériel onirique, créant ainsi un pont entre les rives, entre les rêves et la vie.

De deux choses l’une, nous connaissons notre ombre ou ne la connaissons pas ; dans ce dernier cas, il arrive souvent que nous ayons un ennemi personnel sur lequel nous projetons notre Ombre, dont nous le chargeons gratuitement, qui, à nos yeux, la porte comme si elle était sienne, et auquel en incombe l’entière responsabilité ; c’est notre bête noire, que nous vilipendons et à laquelle nous reprochons tous les défauts, toutes les noirceurs et tous les vices qui nous appartiennent en propre !

Nous devrions endosser une bonne part des reproches dont nous accablons autrui ! Au lieu de cela, nous agissons comme s’il nous était possible, ainsi, de nous libérer de notre Ombre ; c’est l’éternelle histoire de la paille et de la poutre.

C.G. Jung, L’Homme à la découverte de son âme

(*)  Le travail sur les rêves, s’il favorise grandement l’équilibre, n’a pas vocation à se substituer à un travail psychothérapeutique.
Il relève de l’épanouissement et du bien-être de la personne.
Les personnes souffrant de pathologies particulières sont invitées à s’adresser à un professionnel de la santé mentale.

La séance est à 50 euros et dure environ une heure.

— En cas de difficultés financières, n’hésitez pas à me contacter, je suis certaine que nous saurons convenir d’un arrangement.

Contact

Pour toute question supplémentaire, n’hésitez pas à me contacter. Je vous répondrai avec plaisir.
Je serais également ravie de vous lire si vous avez le goût de partager vos impressions sur tel ou tel article du blog.