Leonardo Hincapié, Yseult : la vie, la mort, le renouvellement

Carnets de rêves Edition Leave a Comment

YseutIssue du monde médiéval occidental, la légende de Tristan et Yseut reste une référence, conférant une tonalité d’absolu à l’amour, à la passion qui lie entre eux deux êtres.
Si le personnage de Tristan a souvent été analysé, peu d’études littéraires détaillées ont mis en valeur le personnage d’Yseut. Yseut : la vie, la mort, le renouvellement s’efforce de comprendre ce personnage triple à la lumière des recherches de C.G. Jung sur l’inconscient collectif et, notamment, sur le principe féminin.
L’exploration des antécédents mythologiques qui ont contribué à forger le personnage d’Yseut, les comparaisons entre différentes versions, entre des mythes analogues, la recherche des schémas narratifs et des symboles, l’amplification des éléments ou des images caractérisant Yseut : autant d’analyses approfondies pour que transparaisse, se dégage, s’universalise le sens de ce personnage. Ou, en termes junguiens, pour que l’archétype émerge de l’inconscient collectif.
Grâce à ce travail, un pont est jeté entre la littérature et la théorie des archétypes telle que l’a conçue C.G. Jung, c’est-à-dire directement liée à l’analyse des mythes.
Homme de théâtre, docteur en littérature médiévale et enseignant de langues, Leonardo Hincapié est né à Medellin (Colombie). Il s’intéresse à la théorie junguienne pendant ses études de psychologie dans les années 90. Il l’a utilisée comme approche pour certains de ces travaux académiques. Venu en France pour continuer ses études, il s’installe à Paris en 2006.

Sur le site Perspective médiévaleUne lecture junguienne de la littérature médiévale