Wanda Easter Burch : rêve et cancer

Carnets de rêves Rêves et santé, Traduction 2 Comments

swdExtermination des chauves-souris

J’entre dans une grande pièce — les côtés du lit sont comme ceux d’un berceau. Robert et ma famille entrent avec moi. Il y a une grosse chauve-souris sous le lit. Je me précipite vers elle, la saisis par la tête, et écrase sa tête dans mes mains. Puis je la jette dans l’escalier où elle s’empale sur une sorte de couteau qui dépasse du mur. Je regarde vers le haut. Le plafond est couvert de petites chauves-souris. J’appelle à l’aide. Nous commençons à exterminer les chauves-souris avec du poison jusqu’à ce que la chambre en soit débarrassée. Je me pelotonne ensuite paisiblement dans le lit et je m’endors.

[…] La première chauve-souris — le cancer, la tumeur-mère — a été enlevée chirurgicalement (la grosse chauve-souris empalée sur la lame), puis les cellules cancéreuses provenant de la tumeur mère qui ont échappé à la chirurgie (les petites chauves-souris) sont détruites par le poison (la chimiothérapie). C’est seulement quand toutes les chauves-souris ont été détruites par le poison que la chambre (mon corps) devient propre et saine et que je peux me pelotonner paisiblement dans le lit et dormir.

[…] Les résultats de la biopsie sont arrivés ; ils montraient que le cancer s’était propagé au-delà de la tumeur mammaire. Le docteur Jay me dit que suite à cette nouvelle information, il fallait revoir la chimiothérapie qui avait été recommandée. Il estimait que la meilleure façon de faire face à l’agressivité inhabituelle de mon cancer était de procéder à une mastectomie radicale modifiée, suivie d’une lourde chimiothérapie. Cela voulait dire que, suite à cette chimiothérapie, j’allais perdre mes cheveux ; ils n’allaient pas juste se clairsemer.
J’ai pensé au rêve des chauves-souris et j’ai accepté le nouveau protocole. Je voulais utiliser tous les moyens à ma disposition, et j’étais fermement convaincue que je pouvais combiner mes rêves avec le traitement particulièrement sévère qui m’était proposé — et peut-être même éviter certains des terribles effets secondaires.

— Wanda Easter Burch, She Who Dreams


— Traduction : Michèle Le Clech  (by courtesy of Wanda Easter Burch)

Les traductions sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution


Mot de l’éditeur :

Wanda Burch a rêvé qu’elle allait mourir à un certain âge ; ses rêves ont prédit son cancer, puis l’ont accompagnée dans son traitement et le retour au bien-être. Wanda a utilisé toutes les possibilités à sa disposition pour guérir mais elle pense que, si elle est en vie, c’est grâce à son profond engagement envers le monde du rêve. Par son récit vibrant et des exercices pratiques, ce livre montre que la sagesse réside en chacun de nous, et que nous avons accès à cette sagesse à travers les rêves.

site internet

Comments 2

  1. Je suppose que les chauves-souris représentent dans ce rêve  » l’aspect vampire » du cancer qui s’empare du corps sain pour le transformer en corps malsain par la propagation des métastases, tout comme le comte Dracula s’empare brutalement de ses victimes et les transforme en vampires qui propagent à leur tour cet état à travers la population non vampire.
    Cette représentation particulière, que je n’aurais pas a priori imaginée, me rappelle qu’une image symbolique est porteuse de sens multiples, à découvrir en fonction du contexte, car la chauve-souris peut aussi représenter, dans d’autres rêves, la capacité positive à « voir » dans l’obscurité, à disposer d’un radar qui permet de se diriger dans les ténèbres intérieures ou/et de capter les informations qui s’y trouvent « cachées ».

  2. Merci Michèle pour ce que tu viens de partager (« Rêve et cancer » comme « Rêve et fiançailles ») : cela me rassure et me fait du bien. Je t’embrasse et te dis à bientôt,

    Céline